L’Éléfan, un supermarché collaboratif à Grenoble !

L’économie collaborative grandit de jour en jour et notamment sur l’agglomération grenobloise où les projets collaboratifs se multiplient, pour le grand plaisir de leurs utilisateurs. Aujourd’hui, nous avons découvert une nouvelle pépite (après EazyShop, Troccauris, CoworkInGrenoble, Graapz, …) qui verra très prochainement le jour sur Grenoble : l’Éléfan, un supermarché collaboratif dans notre belle ville !

Qu’est-ce que l’Éléfàn ?

L’Éléfàn, c’est une association qui a pour objectif de créer un supermarché collaboratif à Grenoble. Aujourd’hui on est plus d’une cinquantaine de membres, une vingtaine sont membres du bureau, alors qu’on n’a commencé à communiquer pour présenter le projet qu’en mai ! Ca commence bien, mais on est loin du compte !

13332759_530069183842882_9054148464958824374_n

C’est quoi un supermarché collaboratif, et comment ça marche ?

Un supermarché collaboratif c’est un supermarché classique dans le sens où tu peux y trouver tous les produits alimentaires dont tu peux avoir besoin, mais aussi les produits d’entretien et d’hygiène. Mais le supermarché collaboratif comme on l’entend à l’Éléfàn, c’est un supermarché géré par une association, donc à but non-lucratif. Pour être client il faut obligatoirement être membre de cette asso et s’engager à participer au bon fonctionnement du magasin une fois par mois à hauteur de trois heures. Trois heures durant lesquelles tu pourras faire la caisse, la mise en rayon, la gestion des stocks, l’entretien, mais aussi du re-conditionnement de produit (partager un sac de 100kg de pâte en sachet de 500g ou 1kg par exemple) … Tout ce qui est à faire sera autant que possible effectué par des particuliers bénévoles de l’asso.

13626478_543976179118849_2649788534132559802_n

Lorsque l’on décide de supprimer le profit, et de faire participer les clients, on se retrouve avec un coût de distribution dérisoire, qui ne comprend que les frais incompressibles (comme le loyer, les charges, mais aussi quelques salariés qui auront pour mission de faire en sorte que tout se passe dans les règles des lois et des normes.). Ces économies nous permettront donc de proposer des produits de qualités, réputés chers comme des produits issus de l’agriculture locale, écologique, paysanne ou raisonnée à des prix réellement abordables.

Mais pour ce faire, il est nécessaire que l’on soit un grand nombre, environ 1200, afin de pouvoir fonctionner efficacement : ouverture de 9h à 21h, 6 jours sur 7, avec l’ensemble des postes doublés.

 

Pourquoi lancer un tel projet ?

Ce projet est tellement riche, que tous les membres s’investissent pour des raisons différentes.

Il y a évidemment ceux intéressés par la consommation locale et biologique, à des prix qui respectent le consommateur mais également le producteur. Il y a ceux qui apprécient le fait de pouvoir s’investir dans un acte de consommation auquel on ne peut échapper, pour le rendre plus cohérent avec ses envies. Il y a ceux qui apprécient le caractère démocratique du projet, d’autres la volonté forte d’accessibilité et d’ouverture, d’autre la mixité sociale liée au projet…

Impossible de donner une seule raison, il y en a des centaines… Ce qui est appréciable également c’est le fait que qui que tu sois, l’asso t’ouvre ses portes, et si tu souhaites t’investir, prendre part aux commissions, ou même au bureau : c’est ouvert !

 

Où en est le projet à l’heure actuelle ?

Aujourd’hui nous en sommes dans une étape vraiment intéressante : nous créons l’Éléfàntò !

L’Éléfàntò, c’est le stade enfant de notre supermarché, sous forme d’un groupement d’achat. Il faut que notre association grossisse pour pouvoir atteindre son objectif de lancer le supermarché, mais on n’attend pas d’être suffisamment nombreux : dès fin juin, nous avons lancé une campagne de groupement d’achat pour les adhérents. L’idée c’est de proposer une sélection de produits, et que chaque membre de l’asso puisse, s’il le veut, commander ! Nous étions une grosse trentaine à l’époque et nous avons proposé des pâtes, de la farine, du pain et des bières, tout cela provenant de production à moins de 50km. On s’est retrouvés avec une commande de près de 150 bières, 12kg de pâte, 11,5kg de pain, 12kg de farine! C’est un super moyen pour nous d’entrer en contact avec les producteurs alentours, et également de ramener chez soi des produits de qualité. Ces commandes groupées se poursuivent durant l’été et à la rentrée, et à chaque commande on essaie de proposer de nouveaux producteurs et de nouveaux produits.

 

2013-07-20_Reunion_bureau1024 (1)

Quels sont les projets pour les mois à venir ?

Notre principal objectif est de continuer à grandir en termes d’adhérents. Il faut donc que l’on continue à faire du bruit, à présenter notre projet au plus grand nombre, on compte sur vous Communauté OpenCar ! Du coup, la rentrée risque d’être un peu mouvementée parce que l’on a quelques projets bien sympas, mais on préfère ne rien dire pour le moment !

Dans ce que l’on peut dire il y a l’arrivée du site internet qui ne devrait pas tarder, et on espère pouvoir investir un local à l’automne, ce qui nous permettra d’avoir un lieu à nous pour les réunions publiques, pour accueillir les curieux, pour nos réunions, mais aussi pour pouvoir stocker des produits, et pouvoir commencer à mettre la main à la pâte.

 

Pour ceux qui veulent adhérer, comment ça marche ?

Vous pouvez nous retrouver tous les mercredis à Cap Berriat (Rue Georges Jacquet à côté de la Belle Électrique), à 18h, on tient des réunions publiques où l’on présente le projet et on répond aux questions, et on a toujours quelques bulletins d’inscription sous la main. Sinon vous pouvez directement utiliser le http://lelefan.org/wp-content/uploads/2016/07/bulletin.png.

 

Rejoignez l'association l'Éléfan, premier supermarché collaboratif à Grenoble !

Rejoignez l’association l’Éléfan, premier supermarché collaboratif à Grenoble !

 

Suivez l’Éléfan sur les Réseaux Sociaux :

 

 

email
Rating: 5.0. From 2 votes.
Please wait...
« »

© 2017 Blog de la communauté OpenCar. Theme by Anders Norén.