Depuis quelques jours, la vidéo de Rob Greenfield a fait le tour de la toile et notamment de Facebook avec plus de 2 millions de vues en 5 jours. Cet « aventurier, activiste et humaniste » qui a dédié sa vie pour un monde plus durable et plus juste, souhaitait attirer les projecteurs sur les déchets que chacun d’entre nous produit tous les jours. L’équipe OpenCar est donc revenue sur son histoire et l’a interviewé directement !

Rob Greenfield s’est premièrement fait connaitre par son initiative « The Food Waste Fiasco« . Celle-ci comme son nom l’indique avait pour but de dénoncer le gaspillage alimentaire aux États-Unis. Il décide par la suite de traverser le pays sur un vélo en bamboo portant son message de développement durable et d’écologie. Il a d’ailleurs tiré un livre de ce périple intitulé « Dude Making a Difference« . En 2016, il atterrit à Rio au Brésil sans un sous en poche ayant comme mission d’emprunter le canal de Panama pour parcourir près de 11 300 km et 7 pays. Le but de cette aventure : Promouvoir la bonté du genre humain ! Suivi par la chaîne Discovery Channel, son émission de 6 épisodes, nommée Free Ride, a été diffusée dans le monde entier. Au fil des années, Rob a voyagé sur les 6 continents et à travers plus de 40 pays.

Rob devant sa maisonnette à San Diego

Rob devant sa maisonnette à San Diego

Toujours dans sa dynamique de promotion des valeurs humaines, Rob Greenfield reverse l’intégralité de ses revenus provenant de sa médiatisation à des ONG. Il part du principe que la santé ou bien même la liberté ne sont pas des choses que l’on peut acheter et que le bonheur ne résulte pas de l’accumulation de biens matériels.

UN MESSAGE CRIÉ HAUT ET FORT : VIVEZ DE LA PROFONDE CONNEXION À VOTRE ENVIRONNEMENT, DES RESSOURCES LIBREMENT DISPONIBLES SUR NOTRE PLANÈTE, DE VOS RENCONTRES ET DE L’AMOUR !

Né il y a 30 ans dans une petite ville du nord du Wisconsin, Rob Greenfield est comme vous l’avez compris un grand passionné de la Nature. Malgré 7 ans passé comme Scout, un bachelor en sciences spécialisé en biologie, il n’a pas toujours été l’activiste que l’on connait aujourd’hui. Rob entame son activité professionnelle en tant qu’entrepreneur dans le domaine du marketing, sa vie basée sur un modèle capitaliste préformaté. Il se rend rapidement compte des problématiques environnementales actuelles, plus particulièrement de l’impact qu’a sa propre vie sur celles-ci. Il réagit ensuite pour devenir le « Dude Making a Difference » que nous connaissons aujourd’hui.

L’équipe OpenCar a donc rencontré cet acteur du développement durable de la promotion des valeurs humaines et lui a posé quelques questions concernant sa dernière vidéo :

Salut Rob ! Dis-nous, d’où t’es venue l’idée de faire une vidéo dans laquelle tu porterais pendant 1 mois la totalité des déchets que tu produis ?

Nous vivons dans une ère où il est tellement facile de ne pas se rendre compte comme chacune de nos actions journalières affecte notre communauté, l’espèce humaine, d’autres espèces ou bien notre planète dans son ensemble. Je suis toujours à la recherche de moyens pour faire prendre conscience aux gens de l’impact de leurs actions sur leur environnement proche ou éloigné. J’essaie de toujours amener les choses de manière divertissante pour toucher un maximum de personnes même si celles-ci ne se sentent pas indubitablement touchées par les problématiques environnementales ou sociales que je traite. Parce que nous vivons à une époque très visuelle, je cherche des formes de communication qui le sont et permette de faire un point et attirer l’attention des gens. Pour faire prendre conscience à ces personnes du nombre de déchets que nous créons chaque jour j’ai pensé « Pourquoi ne pas les porter sur moi n’importe où où je vais ? ». Ainsi pas de vue de l’esprit ou de discours abstrait, le message est tout de suite compris !

« Pourquoi ne pas les porter sur moi n’importe où où je vais ? »

Avant de réaliser cette vidéo, imaginais-tu un tel buzz ?

Absolument ! Cela fait déjà 3 ans que je suis engagé dans des campagnes activistes environnementales et que je travaille dur dessus. De cette expérience je savais que j’allais attirer beaucoup de regards et créer un réel impact.

Penses-tu sincèrement que cette vidéo peut changer les mentalités à l’égard de notre production de déchet ?

Non, juste une vidéo non. L’idée est d’attirer l’attention des gens et de réellement les faire réfléchir. Ensuite l’idée pour les personnes est de s’auto-éduquer et de prendre part à cette dynamique. Selon moi ce changement de mentalité n’arrivera pas du jour au lendemain.

Merci beaucoup pour ton temps et tes réponses ! Nous espérons voir prochainement d’autres de tes initiatives sur la toile et en dehors, en attendant bonne continuation à toi !

Pour ceux qui n’auraient pas encore vu la vidéo de Rob Greenfield, la voici :

email
Rating: 5.0. From 5 votes.
Please wait...