Qui se cache derrière MrMondialisation ?

Vous le connaissez, vous le suivez sur Facebook ou sur Twitter, vous lisez son magazine tous les jours,… l’équipe OpenCar a appliqué sa fameuse méthode de  » l’interview inversée  » avec MrMondialisation. Le bloggeur aux plus d’un million de « j’aime » vous explique tout : interview exclusive.

 

MrMondialisation, think tank informel et citoyen à visée internationale visant à alimenter le débat libre autour des sujets mondiaux et locaux modernes

MrMondialisation, think tank informel et citoyen à visée internationale visant à alimenter le débat libre autour des sujets mondiaux et locaux modernes

1 ) Bonjour MrMondialisation, on connait votre blog et votre page Facebook, vous vous décrivez comme « un think tank informel et citoyen francophone à visée internationale », mais pouvez-vous simplement vous présenter en quelques phrases ? Qui se cache concrètement derrière MrMondialisation ? 

Il m’est toujours difficile de définir Mr Mondialisation car ce n’est pas un projet à proprement parlé. Je laisse ainsi le soin à chacun d’en donner la définition qu’il souhaite. Bien entendu, à l’origine, Mr Mondialisation est le fruit du travail journalier d’un simple citoyen anonyme qui souhaite changer le monde. Aujourd’hui, cette personne travaille chaque jour à ce qu’il croit juste, aidé d’un webmaster belge indépendant de talent et de deux rédacteurs. Malgré tout, ce combat continue à occuper le plus clair de mes journées et mes derniers congés remontent à quelques années.

« Mr Mondialisation est le fruit du travail journalier d’un simple citoyen anonyme qui souhaite changer le monde. »

 

 

2 ) Comment est née l’idée de MrMondialisation ? Depuis combien de temps travaillez-vous sur ce projet ? 

Le personnage est né du hasard. Mon premier blog, alors que j’étais adolescent, se nommait « Mondialisation » et plusieurs lecteurs me surnommaient « Monsieur Mondialisation ». Quand j’ai créé un compte Youtube, à l’époque, un « Mr » se plaçait automatiquement face à votre pseudo. Ainsi est né Mr Mondialisation, d’un heureux hasard. Quant au personnage masqué lui-même, c’est une histoire plus complexe liée au masque vénitien de la Bauta et toutes les valeurs qu’il porte. En effet, le personnage est aussi le fruit d’une passion très personnelle que je porte pour la confection artisanale de ces masques.

« Ainsi est né Mr Mondialisation, d’un heureux hasard. »

 

 

3 ) D’où sont nés, en vous, les valeurs fortes de MrMondialisation ? 

J’ai toujours été alerté par ce sentiment de fuite en avant de la société moderne. Comme disait Chaplin, dans le Dictateur, « L’envie a empoisonné l’esprit des hommes » ! Nous en voulons toujours plus : plus d’argent, de plus grosses maisons, de plus gros moteurs,… et ceci entraîne inévitablement un plus gros impact sur le vivant. J’ai pris alors conscience de deux choses : le vrai bonheur se trouve dans les choses simples et la croissance infinie de l’économie est une illusion. Depuis, j’ai réalisé que de nombreux économistes et auteurs partageaient ces idées. L’origine de mon travail se résume ici.

« Le vrai bonheur se trouve dans les choses simples et la croissance infinie de l’économie est une illusion. »

 

4 ) Quels sont les projets/initiatives que vous mettez en avant et comment les choisissez-vous ? 

Le monde ne manque pas d’alternatives aujourd’hui, mais elles sont encore trop peu médiatisées. En général, je les sélectionne après avoir constaté que celles-ci correspondent bien à ma charte de valeurs personnelles. Je suis par exemple très critique sur le caractère commercial de certains projets et sur le risque de Greenwashing. Cependant, avec le temps, je me suis assagis dans ma sélection. La peur du Greenwashing ne doit pas devenir une religion qui fasse obstruction aux initiatives qui tirent le monde dans le bon sens. La justesse est toujours une nuance de gris vraiment délicate à mesurer.

« Le monde ne manque pas d’alternatives aujourd’hui… »

 

 

5 ) Ce magazine vous permet d’être au plus proche des initiatives durables qui voient le jour ou grandissent tous les jours, comment voyez-vous l’économie actuelle ? Comment la voyez-vous évoluer ?

Forcément, je brasse chaque jour des dizaines d’alternatives, de projets positifs et de solutions écologiques. Sans aucun doute possible, celles-ci décuplent depuis 2 à 3 ans. Avant, il était difficile d’en trouver, aujourd’hui, je n’ai plus assez de temps et de bras pour en parler. En cause : le financement participatif qui s’est généralisé. Des petits projets inimaginables se concrétisent. Si les initiatives existent, il reste un problème : les modes de vie et les structures sociétales ne s’adaptent pas encore assez vite. Nous sommes toujours au début d’une transition et malheureusement la crise ne la facilite pas. Pire encore, les frustrations de la population sont phagocytées par des figures politiques qui ne veulent pas forcément de ce changement.

« Les modes de vie et les structures sociétales ne s’adaptent pas encore assez vite. »

 

 

6 ) Comment imaginez-vous une économie plus « sociale et solidaire » ?

Il est évident qu’une relocalisation de l’économie sera salvatrice. On l’observe déjà très concrètement sur le terrain. Mais attention à ne pas négliger la solidarité internationale. Tout est connecté aujourd’hui. Il n’y a aucune raison pour que d’autres ailleurs ne puissent pas profiter de la transition écologique (d’autant que l’Occident a bien profité des ressources de certains pays émergents). En ce sens, on entend de plus en plus parler de « protectionnisme solidaire », c’est-à-dire tout simplement de favoriser le commerce équitable tout en punissant ceux qui violent les droits de l’homme ou exploitent la nature et les travailleurs. On peut également parler de justice fiscale là où aujourd’hui des multinationales éludent l’impôt avec le soutien des gouvernements. Oui, une économie sociale et solidaire est définitivement possible.

« Oui, une économie sociale et solidaire est définitivement possible. »

 

 

7 ) MrMondialisation, quels impacts souhaitez-vous avoir sur vos lecteurs ? Quels sont les retours que vous en avez ? 

Je n’ai pas de but précis concernant mes lecteurs. Je souhaite, même si j’affiche clairement une opinion intellectuelle, qu’ils gardent leur liberté de pensée. C’est cette même liberté qui va me permettre de me remettre en question pour arriver à ma pensée actuelle. Bien sûr, j’espère que mes et nos écrits puissent toucher leur cœur et qu’ils considèrent que l’humanisme ou encore la tolérance envers les minorités soient des voies plus sereines que la haine, le jugement ou la guerre. Mais, je pense surtout qu’il s’agit plus de logique élémentaire et de raison que de politique. Si nous voulons vivre dans une société sereine sans exploiter la nature, il y a forcément des voies rationnelles à suivre pour y parvenir. Ce sont ces voies que je tente de suivre aujourd’hui, le plus rationnellement possible. J’ai une grande majorité de retours positifs.

« L’humanisme ou encore la tolérance envers les minorités (sont) des voies plus sereines que la haine, le jugement ou la guerre. »

 

 

8 ) Quelques citations de lecteurs qui vous ont marqués ? 

Je ne peux pas vous en fournir. Les plus beaux messages ne peuvent se citer. Je pense que les messages qui nous marquent le plus viennent des individus qui, plusieurs années après, reviennent nous remercier. Les situations sont diverses : ils ont ouvert les yeux sur une réalité qu’ils refusaient de voir, ils ont changé de métier, ou de mode de vie, ils ont créé leurs projets, solutions ou entreprises durables. Les cas sont variés mais nous vont droit au cœur. Dernièrement, nous avons une personne qui était pro-industrie et nous insultait pour nos positions jugées « gauchistes ». Après avoir voyagé et travaillé dans une industrie de l’agro-alimentaire, cette personne nous a envoyé une lettre d’excuse, nous expliquant avoir été confrontée au monde réel et à toutes les horreurs que peuvent engendrer la course au profit.

« Les messages qui nous marquent le plus viennent des individus qui, plusieurs années après, reviennent nous remercier. »

 

9 ) Vos articles sont souvent engagés et ne peuvent donc, par définition, pas plaire à tout le monde, comment faites-vous face à vos détracteurs ? Avez-vous déjà regretté d’avoir posté un article ? 

Regretté ? Non, jamais. Faire des erreurs ? Ça nous arrive. On assume. On corrige si besoin. Beaucoup oublient que derrière Mr Mondialisation, c’est une personne qui voue sa vie du matin au soir à ce combat, également sur le terrain, aidé de rédacteurs courageux et engagés. Nous restons de simples humains, avec nos imperfections et nos limites.

Les détracteurs augmentent avec notre popularité, surtout à l’extrême droite, où les idées sont strictement opposées aux nôtres. Nous avons également quelques opposants qui se prétendent « anti-fa » et ne cessent de répandre mensonges, montages et fausses évidences pour nous discréditer. Nous finissons par en rire, à gauche comme à droite, tellement leur haine les aveugle. De notre côté, nous faisons notre part, sans rien demander à personne, avec beaucoup de joie et de bonheur !

« Beaucoup oublient que derrière Mr Mondialisation, c’est une personne qui vouE sa vie du matin au soir à ce combat. »

 

10 ) Quelle est votre vision des médias plus généralistes ? 

Les médias alternatifs et libres n’existeraient pas s’il n’y avait pas un problème avec les « mainstream ». Clairement, ceux-ci défendent leur ligne éditoriale, tout comme nous le faisons. À la différence qu’ils sont soumis à des règles de structure et économiques. Ça ne signifie pas que « les médias nous mentent », mais ils peuvent orienter une information ou en camoufler d’autres en fonction des intérêts de leurs propriétaires. La logique capitaliste gangrène forcément les rédactions.

Et je m’en rends bien compte. Nous avons du mal à simplement survivre, car nous refusons des partenaires payants tout comme les aides d’Etat. 80% de nos fonds reposent sur les dons volontaires, bien trop rares. Je suis sincèrement dépité de voir le nombre d’articles « sponsorisés » pulluler dans les médias comme sur Facebook. Certains prennent les lecteurs pour des consommateurs et malheureusement rares sont ceux qui le réalisent pleinement. Chez nous, ça n’arrive pas, il n’y a pas de fait divers, nous parlons du cœur à d’autres cœurs et tant pis si nous ne roulons pas sur l’or.

« Il n’y a pas de fait divers, nous parlons du cœur à d’autres cœurs et tant pis si nous ne roulons pas sur l’or. »

 

11 ) MrMondialisation, un petit mot sur OpenCar, la première plateforme de covoiturage local et 100% gratuit, que pensez-vous du projet et de ses valeurs ?

OpenCar dans MrMondialisation

OpenCar dans MrMondialisation

 

Nous en avons parlé dans un article dédié à ce sujet. Il est clair que ce type de plateforme collaborative joue un rôle de « contre-pouvoir » vital contre les géants du covoiturage. C’est désormais aux consommateurs d’en prendre conscience et de tester ces alternatives !

 

 

12 ) Une citation pour nos/vos lecteurs…

Il y a un dicton que j’apprécie : “Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui veulent faire la même chose, ceux qui veulent le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire.”

Ce n’est pas à prendre négativement. Changer le monde, c’est naviguer contres vents et marées. Je dois l’observer chaque jour : s’opposer à des projets est plus facile que de les créer, et certains en ont fait un véritable métier. Alors, ne vous laissez pas couler par les esprits belliqueux et les mauvaises langues. Allez au bout de vos rêves, changez, même un peu, ce monde avant qu’il ne soit trop tard.

« Changer le monde, c’est naviguer contre vents et marées. »

 

13 ) Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

À ce jour, nous souhaitons simplement continuer notre travail dans la sérénité et la paix de l’esprit. Nous avons de grands projets en tête, mais nous récoltons à peine de quoi débloquer un mi-temps. En dépit d’une situation difficile, nous n’envisageons pas d’arrêter, jamais ! Nos lecteurs peuvent nous soutenir librement sur Tipeee et ainsi nous encourager dans nos travaux et futurs projets.

 

Un grand merci à MrMondialisation pour cette interview exclusive donnée à OpenCar. Vous souhaitez suivre Mr Mondialisation ? C’est par ici que ça se passe : https://mrmondialisation.org.

Afficher l'image d'origine

email
Rating: 5.0. From 13 votes.
Please wait...
« »

© 2017 Blog de la communauté OpenCar. Theme by Anders Norén.